Le Vixi tour est passé par l’Usine

thiefaine3

Retrouvailles appréciées ce vendredi 29 avril au café-concert l’Usine à Istres, entre Hubert-Félix Thiéfaine et ses fans de tous les âges, ceux de la première heure comme les générations suivantes, dans le sillage de leurs aînés.

Pour la tournée, baptisée Vixi tour, ce soir Hubert-Félix interprète 22 chansons dont 6 de son dernier album, Stratégie de l’inespoir, sur l’imposante silhouette de l’emblème corbeau qui s’allume en fond de scène. On retrouve avec délectation quelques classiques, Les Dingues et les Paumés, 113ème cigarette sans dormir, Alligators 427 et l’incontournable Fille du coupeur de joints. Il nous fait le plaisir de chanter deux chansons qu’il accompagne seul à la guitare, moment intime et sobre, Je t’en remets au vent, Petit matin 4.10 heure d’été. Les excellents musiciens des précédentes tournées sont tous là, notamment Alice Botté, le gaucher, et un petit nouveau, Lucas, ou Thiéfaine fils, à la guitare, qui suit papa dans ses shows à travers la France.

Il est permis de prendre des photos mais de ne surtout pas utiliser le flash. Bien que l’avertissement soit annoncé par un membre de la troupe au début, certains indélicats passent outre. Aussi Hubert-Félix est-il contraint de remettre les choses à leur place. Alors qu’il commence à chanter Confessions d’un never been, le chanteur s’arrête et s’adresse au public pour faire part de sa désapprobation vis à vis de ceux qui « salopent le spectacle » avec leur flash, puis demande à la technique de balancer des spots ultra puissants, tels de monstrueux flashs vers la foule, « pour voir l’effet que ça fait ». Reprise ensuite de la chanson et poursuite du spectacle dans des conditions sereines.

Le spectacle terminé, la sortie est assez laborieuse, le bon peuple encore sous l’emprise des décibels s’agglutine vers la double porte au fond de la salle. On se demande pourquoi les organisateurs n’ont pas ouvert les portes latérales à la fin du concert.


Cliquer sur l’image pour voir l’album photo complet du concert

 

Un commentaire pour Le Vixi tour est passé par l’Usine

  1. Lucas dit :

    Tu l’avais bien connue toi, je crois, hein ?
    Mais oui tu sais, celle qui descendait de la montagne, en chantant une chanson paillarde … Une chanson de collégien ? Oui, peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien font : *
5 + 14 =


Voir les partages
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Masquer les partages